Publié le Laisser un commentaire

Le gyropode s’invite dans le tourisme

Composé d’une ou 2 roues, le gyropode permet d’avancer grâce à moteur piloté pari un accéléromètre. Facile à manier, il suffit généralement d’une dizaine de minutes pour se tenir en équilibre, avancer et suivre la trajectoire souhaité.

De petite taille, le gyropode passe partout, c’est pourquoi de plus d’organismes de tourisme ont fait le choix de proposer des circuits à gyropode. Tour d’horizon de quelques nouvelles prestations touristiques en ce genre ;

  • Pau : Il est désormais possible de faire le tour de ville et visiter les principaux centres d’intérêts à gyropode en partance de la place Clémenceau
  • Saint-Brieuc : Départ du vieux Saint-Brieuc et direction du port du Légué, soit 1h45 de ballade à 12 km/h de moyenne, sans se fatigué.
  • Pays de Lumbres : Partez en ballade avec Mobilboard partenaire de l’office du tourisme. 
  • Albi : Avec Albi Moov’, découvrez la ville et son histoire pendant 3/4 d’heure avec des spécialistes de la région.
  • Le touquet Paris-plage : Départ du front de mer pour une visite guidée de la ville.

Le dévelopement continue de cet engin d ‘un nouveau genre se fait aussi en campagne grâce au gyropodes tout-terrain, dotés de grosses roues crantées. En été, cela devient idéal pour parcourir de nombreux kilomètres par forte chaleur.

Niveau règlementation, le gyropode est soumis à le même réglementation que les cyclomoteurs. En effet, les déplacements s’opérant sans aucun effort physique, il faut nécessairement porter un casque et respecter la règlementation routière qui s’applique aux 2 roues. Les ballades touristiques urbaines et rurales proposent un encadrement légal et un équipement adapté. Ces ballades en partenariat avec les offices de tourisme vous permettent donc de rouler en toute sécurité.

Si vous souhaitez visiter faire l’acquisition d’un gyropode pour effectuer vos propres ballades urbaines, c’est tout à fait possible, vous devrez néanmoins respecter la règlementation et redoubler de prudence pour éviter tout accident. Pour faire l’acquisition d’un gyropode, nous avons visité gyropodus, un site qui propose quelques modèles sympas et des comparatifs.

Publié le Laisser un commentaire

UMi 250 : Un vélo électrique pliable en forme de Bazooka

Avec l’UMi 250, le vélo électrique en forme de bazooka, Urban Drivestyle Berlin a impressionné de nombreux amateurs de vélo. Il s’agit d’un modèle réservé à un usage urbain et garantissant une certaine praticité grâce notamment à sa propriété pliable. Les détails. La start-up Urban Drivestyle Berlin a misé sur l’originalité en créant l’UMI 250. Le design de ce modèle n’a rien à voir avec celui des autres vélos électriques du moment. En effet, son cadre prend la forme d’un bazooka. Ce modèle est doté d’un moteur de 250 W et il est réservé à un usage urbain. La praticité est au rendez-vous, car en plus de se plier en quelques secondes, il est équipé de petites roulettes sur le porte-bagages pour un transport aisé.

Option recharge de téléphone

L’UMI 250 affiche un poids de 15 kg et peut supporter jusqu’à une charge de 110 kg. Il peut atteindre facilement 25km/h et offre une autonomie de 70 km à charge pleine. Toutefois, il faut compter entre trois et quatre heures de temps pour que la batterie soit pleine. Le modèle est équipé d’un écran LCD à l’avant pour régler le niveau d’assistance de pédalage, contrôler les vitesses, lire le kilométrage ou encore pour consulter l’heure. La partie éclairage est assurée par des LEDS intégrés au cadre et installés à l’avant et à l’arrière. Par ailleurs, ce vélo électrique promet un niveau de sécurité optimal grâce notamment à ses freins à disque en acier au carbone. Il est également gage de praticité grâce à la présence d’un port USB qui permet de recharger son téléphone. D’ailleurs, l’engin dispose également d’un support pour téléphone.

Protection optimale contre le vol

Son fabricant n’a pas pris à la légère le côté sécurité lors de la conception de ce vélo électrique. Le modèle est doté d’un AXA Smart Bluetooth qui se déverrouille à l’aide d’un Smartphone par connectivité Bluetooth. En parallèle, grâce à l’AXA-Smart/UD-Module, on peut retrouver facilement le vélo en cas de vol par le biais d’un tracking GPS. Le système est également équipé d’une alarme intégrée pour dissuader les voleurs. Pour le prix, il faut compter 680 € pour s’offrir ce magnifique vélo à assistance électrique.

Publié le Un commentaire

MAD : Un vélo qui a tout pour plaire !

Le vélo MAD in France est né de la volonté de deux Rouennais qui voulaient fabriquer un vélo à assistance électrique à prix discount. Ils ont atteint leur objectif à en juger par le modèle obtenu.

Lorsqu’on parle de vélos électriques, on pense immédiatement à un modèle sophistiqué avec plein de gadgets pour le faire fonctionner. Le modèle créé par Guillaume Adriansen et Charles Hurtebize se démarque par son design simpliste. Seul le gros tube présent au niveau du cadre permet de reconnaître qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique. Cerise sur le gâteau, il s’agit d’un produit made in France, car la fabrication se fera en France. Le service après-vente sera également au rendez-vous.

Les deux Rouennais n’ont pas fait les choses à la légère notamment au niveau équipements. La conception et l’assemblage se feront en France et sont assurés par la Manufacture française du cycle. En revanche, les matériaux haut de gamme ont été importés de Chine. Ainsi, le produit obtenu sera

de grande qualité. D’autres pièces équipant le MAD proviennent des meilleurs fabricants à ne citer que le dérailleur signé Shimano, les poignées Brooks, la batterie et le moteur de chez BMZ ou encore les pneus fabriqués par WTB. Grâce à cette association d’équipements de grande qualité combinée à la technologie « speed sensor », la performance et la fiabilité seront au rendez-vous. Pour la partie sécurité, les freins à disques hydrauliques de chez Promax garantissent un niveau de sécurité élevé. Un très bon rapport qualité / prix Ceux qui veulent s’offrir le MAD doivent patienter jusqu’au 15 octobre pour pouvoir l’acheter. Ce modèle sera disponible au prix de lancement de 1900€. Sa version unisexe sera disponible courant 2019.

Publié le Laisser un commentaire

Yamaha s’investit dans la production électrique

Le groupe YAMAHA est une référence dans la production de différents modèles de moto. Tout récemment, il a décidé d’investir sur le marché de vélo électrique en commençant par les États-Unis. Ainsi, quatre modèles de vélo à assistance électrique ont été présentés au public. Ces modèles
répondent aux attentes de nombreux utilisateurs.

Depuis quelque temps, YAHAMA est entré dans l’univers de la conception de vélos à assistance électrique. Il faut noter que cette marque japonaise est une référence dans l’univers de la conception de moto, de scooters de mer ou encore de motoneiges pour la qualité de ses engins roulants. Aujourd’hui, elle part à la quête de nouveaux clients qui sont passionnés de cyclisme en créant des vélos à assistance électrique.

Les quatre modèles de vélo électriques proposés par YAMAHA ont l’avantage de se décliner sous différentes tailles à savoir moyen, petit et grand. Ainsi, tout amateur ou professionnel de cycliste trouvera facilement le modèle qui saura répondre à ses attentes. Selon le directeur du pôle Ventes & Marketing de l’entité Power Assist Bicycle d’Yamaha en la personne de Drew Engelmann, les premiers modèles de vélos électriques de maque YAMAHA ont reçu des retours positifs aussi bien des clients que des revendeurs. De plus, de nombreux clients n’ont pas manqué de préciser les avantages de rouler avec un E. Bike.

Afin de mieux percer sur le marché américain des vélos électriques, le groupe YAMAHA a choisi de proposer quatre modèles bien distincts. Ces derniers ont leurs spécificités et ne sont pas proposés au même prix. Le CrossConnect est par exemple à 2999 dollars tandis que l’UrbanRush est à 3299 dollars. Ceux qui souhaitent un modèle tout-terrain peuvent choisir le CrossCore qui est à 2399 dollars. Le dernier qui est un modèle parfait pour les amateurs de randonnée en montagne est baptisé YDX-TORC. Il est proposé au prix de 3499 dollars.

Publié le Laisser un commentaire

3 raisons qui favorisent un développement rapide et certain du VAE

Aller au bureau en VAE, c’est tendance ! Plus qu’un simple lobby, le vélo électrique est devenu pour les convertis, une véritable mode de vie, car il est bien plus économique et plus soucieux de la planète que la voiture. L’engouement des Français pour le VAE est de plus en plus évident et la tendance ne touche pas uniquement les particuliers, mais aussi les entreprises. Les chiffres sont éloquents et plusieurs raisons sont évoquées. Zoom sur les 3 raisons qui permettent d’expliquer ce développement rapide du VAE en France.

Les Français tentés par le vélo électrique

Le vélo électrique intéresse de plus en plus les Français. Ils sont désormais 42% cette année à envisager l’acquisition d’un VAE selon les résultats du sondage publiés par Latribune.fr du 13 novembre dernier. Écologique et économique, le vélo électrique est très prisé. Polyvalent, il est utilisé par un quart de la population française pour les déplacements quotidiens, les trajets réguliers de courtes distances en ville. Le sondage révèle également que 15% des propriétaires de VAE l’utilisent occasionnellement ou au moins une fois par semaine pour les loisirs. Jugés insuffisants, ces chiffres vont être boostés par le nouveau programme de mobilité. Le prix élevé est un facteur de réticence important pour de nombreux acheteurs tentés par le vélo électrique d’autant plus que le risque de vols soit très élevé notamment dans les grandes villes. De nombreuses technologies ont été développées pour permettre par exemple, aux usagers de garer leur VAE partout sans crainte. De plus, pour l’achat d’un vélo électrique, il est maintenant possible de bénéficier d’une prime plafonnée allant jusqu’à 20% du coût d’acquisition. Quelques vélos plébiscités par les français sur Bikelec France :

Il ne faut pas oublier les mesures gouvernementales comme Plan Vélo et Mobilités Actives dont l’objectif est d’augmenter le nombre de déplacements à vélo électrique par la mise en place de dispositifs de recharge sur l’ensemble du territoire, l’aménagement de pistes cyclables, le soutien actif aux projets d’implantation du VAE dans les collectivités, les entreprises et les associations.

De plus en plus d’entreprises intègrent ce moyen de transport

Étant donné que le vélo électrique est un produit propre au service de la mobilité individuelle, les discours commerciaux sont généralement ciblés sur les particuliers. Hors, de plus en plus d’entreprises, de différente taille et de tout secteur confondu sont séduites par le potentiel et les bénéfices du VAE. Pour encourager les entreprises et leurs salariés à utiliser le vélo électrique pour les trajets domicile-bureau, le projet de loi Mobilités a mis en place un forfait mobilité durable. Le montant de cette aide financière peut aller jusqu’à 400 euros par an et par salarié cycliste. Le projet de loi prévoit également l’accompagnement de la mise en place du dispositif en entreprise. Pour sensibiliser les collaborateurs, certaines entreprises choisissent de les responsabiliser en les laissant déclarer sur l’honneur le nombre de kilomètres réalisés en vélo par semaine ou par mois. Les entreprises avec des salariés cyclistes doivent investir dans des vélos électriques et des infrastructures sécurisées pour la circulation et le stationnement des VAE près de leur local. En contrepartie, elles devraient y gagner des salariés moins stressés et plus motivés grâce à une qualité de vie améliorée. Grâce aux VAE, on réduit les retards, les bouchons et les accidents.

Les entreprises qui mutent vers ce moyen de transport durable sont aussi conscientes de l’enjeu écologique qu’il représente. Elles peuvent donc communiquer sur ce sujet d’actualité qui préoccupe la société actuelle tout en veillant à améliorer leur image et leur réputation. Certaines entreprises placent la barre très haute en estimant être capables de convaincre un grand nombre de salariés de se mettre au VAE. En effet, l’adoption du vélo électrique doit rester une initiative personnelle et n’a donc rien d’obligatoire. La tâche s’avère difficile, mais parmi les pionniers, on peut citer la RTE (réseau de transport électrique) avec son indemnité kilométrique, Orange avec son impressionnant parc de véhicules électriques en auto-partage ou encore Le Crédit Agricole qui mesure son bilan carbone au quotidien.

Les services publics investissent massivement

Comme à l’époque de la Révolution industrielle, l’investissement reste la condition sinéquanone pour garantir la réussite de la Révolution verte et durable des moyens de transport. Covoiturage, voiture électrique ou vélo électrique, de nombreux concepts tendance ont déjà vu le jour en France grâce aux investissements des services publics. Ainsi, les collectivités municipales prévoient d’équiper en priorité les grandes métropoles comme Paris pour désengorger les rues et faire baisser le taux de pollution. Dans le cadre du futur projet Véligo Location, plus de 20 000 vélos électriques rechargeables sur la prise de secteur domestique seront à la disposition des Parisiens en janvier 2019 pour 40 euros par mois. Le budget de ce projet avoisine les 61 à 111 millions d’euros dont une grande partie sera engloutie par le coût des VAE. Côté services, il ne se différencie de Vélib que par la possibilité pour les locataires de VAE de les ranger chez eux, tous les jours après chaque utilisation pour une durée de 6 mois consécutifs maximum. Si Vélib s’adressait davantage aux parisiens, l’offre Véligo devrait quant à lui, être plus accessible aux Franciliens.

En dehors de l’achat des VAE, pratiques, solides et faciles à entretenir, l’aménagement de nouvelles pistes cyclables et de station vélo continuent et ces chantiers exigeront encore un budget conséquent de la part de l’État. Les investissements massifs ne sont pas inhabituels dans ce secteur du transport durable et de nombreux projets de solutions mobilité durables comme le Plan Vélo sont encore en préparation dans d’autres grandes villes françaises.

En conclusion, avec près 255 000 exemplaires écoulés en France métropolitaine seulement en 2017, le VAE a de beaux jours en perspective devant lui. L’année 2018 enregistre de nombreux projets ministériels, juridiques, coopératifs et collectifs en préparation pour convertir les Français au vélo électrique. A l’horizon 2019-2020, une grande majorité des trajets domicile-travail se feront à vélo grâce à la participation active des entreprises.

Autre source inéressante sur le sujet : la bicyclette electrique sur Midi Libre

Publié le Laisser un commentaire

Les skateboards électriques très tendance à Paris

Lors de la dernière édition de la journée sans voiture à Paris, les Parisiens ont choisi de rouler à bord d’autres moyens de transport motorisés. Parmi ceux qui ont marqué le plus cette journée se retrouve le skateboard électrique. Après le vélo électrique et la trottinette électrique, c’est au tour de cet engin de remplir les rues parisiennes.

Comment se présente le skateboard électrique ?

Le skateboard électrique présente une conception peu complexe. En effet, son fabricant a juste équipé la planche à roulettes d’un moteur. C’est la start-up Unikboards qui propose ce type de moyen de transport et elle se focalise surtout sur la praticité et la personnalisation. Selon le cofondateur de cette société en la personne de Cédric Ribert, Unikboards s’efforce de répondre aux besoins de tout type de client dans le cadre de la conception de skateboard électrique.

Une vitesse impressionnante

Savez-vous que le skateboard électrique est capable d’atteindre une vitesse de 30 km/h tout en restant parfaitement stable ? Ainsi, il peut remplacer la voiture pour un déplacement en ville et épargne à son utilisateur le stress de l’embouteillage. Selon Cédric Ribert, la société privilégie les planches légères et performantes afin que les utilisateurs puissent transporter leur skateboard quand ils ne peuvent pas rouler avec. Pour les jeunes comme Gabriel, un lycéen, le skateboard leur préserverait de la marche à pieds pour le va-et-vient entre la maison et le lycée. Côté sécurité, le port d’un casque est conseillé avec cet engin roulant. Il faut aussi noter que le skateboard électrique n’est pas encore autorisé à rouler sur les pistes cyclables.

Publié le Laisser un commentaire

Des inventions originales pour faciliter votre quotidien

Le salon IFA de Berlin est une manifestation organisée depuis plus de 80 ans et qui a pour but de faire découvrir au grand public les meilleures inventions technologiques. La dernière édition a dévoilé son lot de surprises pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Des équipements intelligents

Parmi les nouveautés exposées lors du Salon de l’IFA se retrouve la valise qui suit son propriétaire partout où il va. Il s’agit d’une invention de la Start-up chinoise nommée Cowarobot. Cette valise se nomme Rover R1 et elle est équipée d’un système de guidage renfermant notamment d’un système de guidage à capteur, d’un radar laser ou encore de caméras. Notez que cette valise suit votre vitesse de marche et peut rouler à plus de 7km/h. Un bracelet Bluetooth accompagne le produit à l’achat afin que la valise ne prenne pas une autre direction.

Autres produits intéressants et novateurs

Parallèlement à l Rover R1, d’autres modèles proposés par d’autres fabricants sont également attendus à ne citer que le Travelmate ou encore l’I-Porter. Les amoureux de technologie peuvent également s’attendre à l’arrivée sur le marché de rollers motorisés après l’expérience vécue avec les skateboards électriques ou encore les trottinettes à assistance électrique. Parmi les nouveautés qui promettent de faire fureur se retrouvent les Drifts W1 de Segway-Ninebot qui offrent une autonomie de 45 minutes pour une vitesse maximale de 12km/ h. Cerise sur le gâteau, ces patins s’autoéquilibrent afin d’optimiser la sécurité de l’utilisateur. Ils ne pèsent que 7kg soit le poids d’un vélo de course. Même dans la cuisine, des nouveautés se font constater à l’instar de SenseBoil et SenseFry.

Publié le Laisser un commentaire

Une nouvelle trottinette électrique signée Txfy

Dans les rues de Paris, les nouvelles trottinettes électriques ne cessent de faire leur apparition. Après Lime et Bird, c’est le tour de Bolt de dévoiler ses modèles de trottinettes à assistance électrique. Ainsi, il s’agit du troisième opérateur à proposer ce type d’engin technologique à la clientèle parisienne. La concurrence est rude dans les domaines, car chaque opérateur tente de séduire les clients en proposant des modèles de grande qualité.

Des milliers de trottinettes bientôt

Les Parisiens peuvent maintenant s’attendre à voir de nouveaux types de trottinettes en plus des modèles rouge et noir proposés par Bird ou encore les trottinettes vertes de chez Lime. Plusieurs centaines de ces engins circulent déjà dans la capitale française. Les opérateurs du domaine ne comptent pas s’arrêter là et envisagent de produire les trottinettes par milliers.

Au tour de Bolt d’impressionner le public français

Afin de mieux attaquer le marché français, Bolt vient de proposer ses trottinettes électriques. À noter que Bolt, c’est le nom choisi par Txfy, une plateforme reconnue dans le domaine du VTC. Cette firme estonienne vise 15 millions d’utilisateurs dans le monde ainsi que 500 chauffeurs dans au moins 25 pays. Pour atteindre son but, cette firme a noué un partenariat avec un actionnaire qui n’est autre que Didi, une société chinoise spécialisée dans le domaine du VTC. Depuis son arrivée à Paris, Txfy est en quête de la seconde place en tant que distributeurs de trottinettes électriques.

Vers le site officiel : https://taxify.eu/

Publié le Laisser un commentaire

L’Alfawise T0 à prix cassé

Tout récemment, Gearbest a réalisé une vente flash durant laquelle elle a proposé l’Alfawise, cette magnifique trottinette électrique, à seulement 300,56 €. Cette offre exceptionnelle n’a duré que 6 jours durant lesquels 200 trottinettes ont été offertes à prix cassé.

Spécificités techniques de la trottinette

L’Alfawise TO se classe dans la catégorie des trottinettes à assistance électrique. C’est le parfait moyen de transport pour se faufiler dans les embouteillages et ne jamais rater ses rendez-vous. Cette trottinette présente la même qualité de finition que la Xiaomi M365. Son magnifique cadre en aluminium pliable associé à son beau design lui donne fière allure. Cette trottinette est capable de rouler à 25 km/ h sur une pente particulièrement raide. Pour l’autonomie, son constructeur l’estime à 30 km, mais il est important de préciser que sa batterie est de marque LG. Ce type de batterie se démarque par une protection optimale contre les surtensions, les sous-tensions ou encore les échauffements.

Cette trottinette à assistance électrique hérite de pneus pleins de 8,5 pouces ainsi qu’un système ABS qui rend le freinage plus fiable. Des leds sont placés à des endroits stratégiques pour une meilleure visibilité la nuit. Pour couronner le tout, les propriétaires utiliseront un adaptateur au format européen qui accompagne le produit à l’achat.

Publié le Laisser un commentaire

Furosystem : Code promo et réductions

Coupon code Furosystem 2018 et réductions en ligne

Remise exceptionnelle de 700 Euros en cette fin d'année sur le Furo Sierra.

More Less
-25%

Profitez d'une remise de 16% sur le folding ebike Furo X avec ce coupon code.

More Less
-16%

Furosystem propose 2 vélos électriques full carbon : Le VTT Sierra et le vélo pliant Furo X. Ces 2 bijoux technologiques sont facilement transportables pour des vélos électriques. Le projt FuroSystem est né de 2 entrepreneurs passionné par le monde du vélo électrique. Ils ont réussi à créer  produits de haute qualité qui répondent à de nouveaux besoins. Notamment le modèle Furo X idéal pour la ville.

Utiliser un code promo sur le site Internet

Vous avez la chance d’avoir un coupon de réduction utilisable sur le site Internet FuroSystem ? Pour en profiter, il faut le copier / coller sur la page commande. Le champs se trouve en haut à gauche sous le montant total de votre panier. Ci-dessous, nous avons encadré pour vous le champs code promo :