Publié le Laisser un commentaire

Rachat de Solex, des vélos à nouveau produits en France

Plus d’un avaient regretté le départ du Solex de France. Et c’est encore plus d’un qui sont ravis que la grande marque, synonyme de la réussite française, fait son grand retour au pays. C’est le fruit de plusieurs années de négociation, entre vente et rachat. Au final, nous saluons tous que le mythe renaisse pour s’établir à Saint-Lô. Mais qu’est-ce que cela donne aujourd’hui ?

Le solex se met à l’heure électrique

Nos grands-parents se souviendront toujours des premiers modèles Solex produits dans les années 1960, avec leur moteur à l’avant, un peu fumant mais agréable à guider. Aujourd’hui, le Solex est devenu vert puisqu’il roule désormais à l’électrique. La boîte n’a pas hésité à investir plus d’un million d’euro pour réussir cette reconversion, bien nécessaire pour rester dans la course. Même si les nouveaux modèles n’oublient pas ses origines, des traits qui rappellent leurs ancêtres, il y a bien tout un monde qui les sépare. D’un point de vue performance, le Solex dispose d’un moteur électrique alimenté par une batterie logée sous le porte-bagage. L’autonomie peut atteindre 160km. Bien entendu, cela dépend aussi du comment vous sollicitez l’assistance. En tout cas, elle ne devrait pas être en dessous de 60km. 3 versions sont proposées. Outre la version citadine, deux versions plus sportives sont également disponibles.

Le Solex s’adjugeant entre 1800 et 10 000€

Pour rester concurrentiel, il faut proposer un prix concurrentiel. Les modèles Solex milieu de gamme commencent à 1800€. Le prix grimpe rapidement jusqu’à 10 000€ dès que vous voulez un peu plus de punch et du haut de gamme. Cela étant, ces prix restent raisonnables, et surtout dans la même ligne que les autres fabricants de vélo électrique.

Le Solex, sous de meilleurs auspices avec Easybike

Solex devrait pouvoir profiter de la bonne tendance que connait ces dernières années le groupe Easybike. Ce dernier a pu produire et vendre plus de 12.500 de modèles électriques l’année précédente, avec un chiffre d’affaires en constante progression, plus de 30% rien qu’en 2016.  Pour 2017, les prévisions ont été fixées à 14 millions d’€.

8 millions, c’est le nombre d’exemplaires vendus dans les années 70, c’est sans doute l’objectif que se fixe aujourd’hui le repreneur de la marque. En tout cas, tout semble pour l’instant bien marcher. Nous ne pouvons que souhaiter au Solex électrique de tracer sa route pour retrouver toute sa gloire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.