Publié par Laisser un commentaire

La France légifère sur l’utilisation de la trottinette électrique

En octobre 2018, le Ministère du Transport a fait part de son intention de créer une loi qui règlementera désormais l’utilisation de la trottinette électrique en France. La mise en application est aujourd’hui effective et elle est finalement entrée dans le Code de la Route.

On sait que l’utilisation de la trottinette électrique sur la voie publique n’est pas sans risques. Selon les autorités près de 300 blessés ont été enregistrés en 2017, résultats des accidents causés par l’excès de vitesse des trottinettes électrique. Ces chiffres sont éloquents, car on parle d’une augmentation de plus de 23% par rapport à l’année précédente. La sonnette d’alarme a été enclenchée par les autorités face à l’engouement grandissant des Français pour ce type d’engins.

Les risques sont décuplés avec ces nouveaux modèles de trottinettes qui se sont dotés d’un moteur électrique leur permettant de dépasser certaines limites autorisées à deux roues. Pratique, simple et rapide, la trottinette électrique peut atteindre des vitesses phénoménales, ce qui attise l’engouement des acheteurs potentiels. Ce moyen de transport populaire gagne le cœur du public, mais fait grimacer les législateurs.

En effet, les dangers que représentent ces trottinettes et le ras-le-bol général des piétons ont fini par résoudre la Ministre du Transport, Elisabeth Borne, à préparer un projet de loi qui devrait mettre au clair plusieurs points. La trottinette électrique ne doit pas être considérée comme un engin de loisirs uniquement, mais aussi comme un moyen de locomotion citadin qui implique

Puisque la vitesse est un sérieux problème, les trottinettes motorisées ne pourront désormais circuler que dans les zones à 30 km/h ou sur les pistes cyclables. Il faut donc veiller à éloigner votre trottinette des trottoirs qui seront réservés aux piétons. Les trottinettes classiques y seront encore tolérées, car pour rappel, la loi ne concerne que les véhicules à deux roues ou à roulettes motorisées.

La loi qui encadre l’utilisation et la circulation des engins à roulettes motorisés existe non seulement pour décourager les comportements irresponsables, mais aussi pour les sanctionner. La création de cette loi a nécessité la création d’une rubrique à part dans le Code de la route pour intégrer et tenir compte des particularités des trottinettes et autres engins à roulettes. En outre, dans le cadre de la loi sur la mobilité, l’activité de véhicules électriques en libre-service sera également plus strictement encadrée afin d’éviter les dérives et protéger les usagers. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.