Les moteurs Yamaha

Vous avez un vélo électrique YAMAHA ? Il est possible de le débrider simplement et bénéficier d’une assistance électrique au delà des 25 km/h. Intéressé ? Découvrez nos kits de débridage Yamaha

PW-X

le partenaire de jeu idéal des sportifs

PW-X est une version améliorée de la dernière génération de moteurs Yamaha avec laquelle la marque japonaise a réussi à percer sur le marché européen des vélos électriques. La série PW est une motorisation pour VAE moins nerveuse, plus fiable avec une bonne réactivité la rendant plus maniable sur les routes et circuits européens. PW-X est un moteur pour vélo électrique plus compact, plus léger (3.1 kg), mais aussi plus performant. Sa principale particularité technique est son 5ème mode d’assistance Extra Power qui permet de gagner en puissance dans les montées sans toutefois perdre le contrôle du vélo dans les descentes et les lignes droites. Un excellent équilibrage au niveau de la roue-libre permet de garder le vélo stable en toute circonstance. En outre, le niveau d’assistance maximal avec ce mode peut atteindre 320% avec une coupure dès que la vitesse atteint 25 km/h.

Yamaha fait également un bon investissement en améliorant le système de refroidissement du moteur qui garantit sa longévité même quand celui-ci est fortement sollicité par l’utilisateur sur de longues distances. D’ailleurs, on l’associe avec des batteries robustes et puissantes d’une capacité de 400 Wh ou 500 Wh pour être capable de parcourir entre 120 km et 150 km maximum. En raison de son comportement agressif, PW-X ne convient pas aux cyclistes non sportifs. Il manque de confort et monte rapidement en vitesse dès les premiers coups de pédale. Ce moteur équipe les vélos de sportifs exigeants et des amateurs de sensations fortes, car son niveau d’assistance permet de franchir toutes les difficultés, des pentes raides et abruptes. Il est préférable d’associer le moteur PW-X à sa console multifonctions avec écran LCD PW-X. Cela permet d’optimiser les performances du moteur et de faciliter l’entretien.

La console dispose en effet d’un port USB qui facilite le diagnostic du moteur et qui permet également de charger un appareil mobile. Elle permet de personnaliser les affichages de vitesse, de distance parcourue, de modes de conduite, d’heure ou de chronomètre, etc… À taille et poids réduits, le moteur PW-X s’intègre parfaitement aux cadres de la plupart des vélos électriques standards. Son poids mieux réparti permet d’améliorer le centre de gravité. Très compact, il donne un rendu final plus esthétique. Il est même possible d’accroître la longévité du moteur en le plaçant derrière des plaques de protection fixées sur l’avant du cadre pour empêcher les projections de la roue avant.

PW-SE

Entre confort et puissance

Yamaha est connu pour ses moteurs au démarrage brut et puissant. Mais avec le PW-SE, la marque répond à une demande de plus en plus croissante, de cyclistes qui cherchent à allier à la fois la puissance, la robustesse et le confort. L’assistance électrique reste constante et fluide au démarrage comme durant le pédalage, permettant ainsi un pilotage très naturel. Et le moteur fournit une poussée suffisante pour permettre aux utilisateurs d’e-bike ordinaires de faire de grandes balades et de franchir d’innombrables obstacles.

Le PW-SE séduit un plus large public en raison de ses qualités multiples. Il est assez puissant pour satisfaire les besoins des sportifs occasionnels. Parce que le vélo est très réceptif à la cadence de pilotage, il offre un confort unique pour plaire aux usagers quotidiens. On peut avaler des kilomètres et franchir des pentes raides sans difficulté avec ce moteur doté des dernières technologies en vogue de Yamaha.

Cette motorisation à 3 capteurs permet de détecter la puissance de pédalage et d’ajuster l’assistance automatiquement. Le capteur de vitesse affiche des données réelles et le capteur de manivelle mesure le nombre de rotations liées au pédalage. Ces 3 données récoltées sont analysées plusieurs fois par seconde et permettent l’adaptation rapide du comportement du vélo en un temps record. Cette vitesse de traitement permet d’obtenir une conduite des plus agréables sur les vélos électriques équipés du PW-SE.

La pose du moteur PW-SE est très simple. Son centre de gravité étant positionné très bas dans le cadre, car il est généralement monté près des pédales en même temps que sa batterie. Il est légèrement plus lourd que le PW-X (3.5 kg). Étant donné son héritage, le moteur Yamaha PW-SE est loin d’être silencieux, mais il reste néanmoins plus discret que les versions précédentes. Techniquement comme de tous les moteurs Yamaha, il dispose d’une puissance de 250W. L’assistance est coupée automatiquement à partir de 25 km/h avec une cadence de pédalage de 110 tours/minute. Étant donné son côté polyvalent, 4 modes d’assistances sont suffisantes pour ce moteur : ECO+, ECO, STD, HAUT à respectivement 50, 100, 190 et 280%. Yamaha est connu pour la qualité de ses produits comme de ses pièces de rechange. Les composants du moteur PW-SE sont de haute qualité et ont une belle finition, ce qui assure une bonne longévité au moteur. Le cycliste peut donc utiliser son vélo électrique sur de longues périodes en gardant un moteur puissant, mais contrôlé.

PW-TE

L’assistance intelligente pour la ville

Dans la famille PW, le modèle TE est le dernier né. Ses fonctionnalités et ses caractéristiques ne diffèrent pas vraiment de ces prédécesseurs. Le moteur a une puissance nominale de 250W, pèse environ 3.4 kg et possède 4 modes d’assistance électrique. Toutefois, il n’offre qu’une cadence maximale de 100 tours par minute rendant ainsi le moteur plus maniable et docile. C’est le modèle que beaucoup d’e-bikers citadins attendent, car il se concentre davantage sur la stabilité et le confort.

Yamaha a développé une technologie intelligente capable d’adapter sa course à son environnement ou à son utilisateur. C’est le Quad Sensor System qui dote le vélo de 4 capteurs en interaction permanente avec l’unité motrice. Le système détecte et affiche en temps réel 4 données : le nombre de rotations, la vitesse, le couple et l’angle. Il analyse instantanément l’environnement de conduite et les conditions d’utilisation pour ainsi adapter rapidement le mode d’assistance. Le mode automatique permet d’éviter les réglages manuels sur la console. Le moteur se positionne tout seul sur ECO+, ECO, STD ou HIGH selon les besoins (allant de 50% à 280% de niveau d’assistance). La reprise de la course en pleine montée par exemple ne demande plus d’effort. Si la pente est abrupte, le moteur passe en mode High puis dans la descente, il repasse automatiquement en mode Eco pour un soutien plus modéré.

Silencieux et performant, il convient mieux à un usage urbain. Son potentiel s’exprime mieux sur les courtes distances, les terrains dénivelés. Il forme une excellente paire avec la console A et son écran LCD à 1.7 pouce de Yamaha. Ce tableau de bord intuitif et accessible permet d’afficher et de régler manuellement tous les paramètres de navigation du moteur comme la vitesse instantanée, le compteur kilométrique journalier, l’autonomie, la distance totale parcourue, etc… Mais on peut aussi le coupler avec le tableau de bord connecté C de 2.8 pouces qui possède de nombreuses fonctions vraiment indispensables en ville comme la navigation GPS. On l’installe simplement à l’intérieur du cadre derrière les pédales avec une batterie Intube de 36V et d’une capacité de 600 Wh avec temps de charge de 5h pour obtenir de bonnes performances. Cette unité d’entraînement est installée très bas sur le cadre du vélo afin de rechercher le meilleur équilibre entre puissance et performance. Cela permet de mieux contrôler le comportement du vélo surtout lorsque le kit de débridage est en marche.